Quand consulter ? 


Quand ça ne va plus ! 

 

Il est parfois de ces moments où l'on ne se reconnait plus dans le miroir. Qui suis-je? Que suis-je devenu(e)? Pourquoi ma vie ressemble-t-elle à une spirale infernale? Que n'ai-je pas saisi? Autant de questions en attente d'une réponse. 


Quand les échecs s'accumulent et que la vie semble prise dans un étau, quand la perplexité empêche de mener à bien son existence, n'est-il pas temps d'essayer de trouver ce qui, dans ce qui ne cesse de se répéter, aurait pourtant pu prédire qu'on en serait arrivé là. Ainsi, les troubles contemporains tels la dépression, le burn out, l'angoisse, le stress ou l'anxiété, les phobies, ou encore les troubles de l'apprentissage, le TDA-H, peuvent être entendus dans leur dimension toute personnelle et singulière. 

La cure psychanalytique est cet espace où la parole prend un nouveau sens, où l'on entend enfin ce qui est dit. Chacun y construit ainsi, non pas un discours "prêt-à-porter" mais un savoir-y-faire sur mesure avec sa souffrance. Trouver ce qui fait son propre programme, n'est-ce pas là le seul véritable moyen durable de pouvoir s'en libérer? 

 

Attention, cependant, la psychanalyse n'est pas une psychothérapie!


Et les enfants?

Faut-il être adulte pour consulter un psychanalyste? Non, bien sûr, puisque l'enfant, aussi, a son mot à dire dans la souffrance qu'il éprouve. Les difficultés qu'il rencontre, son échec scolaire par exemple, mais aussi son hyper agitation, ses peurs ou encore son agressivité, peuvent alors s'apaiser lorsqu'elles trouvent un moyen d'être exprimées. 

Ainsi les dessins, les marionnettes, le bricolage sont des exemples de jeux qui permettent de faire advenir un sujet de plein exercice. 

Bien sûr les parents font partie du processus, le dispositif se discutant toujours de concert.